Le Bangtan Semainier

CARL JUNG ET BTS

Publicités

Les grands concepts de Carl Jung :

Après l’annonce de la sortie de leur nouvel album prévue, le 12 avril 2019, nous n’avons pu nous empêcher de nous questionner sur ce que voulait dire ce nom :

Map Of The Soul : “Persona”

En effet, nous apprenons après quelques recherches que « Map of the Soul » reprend les concepts de Carl Jung : psychiatre suisse et fondateur de la psychologie analytique (il reprend les idées de Freud en psychanalyse, tout en les critiquant).

Persona est le premier volet de cette ère qui s’appuie sur le travail de ce néo psychanalyste. Il décrit la Persona comme :


une sorte de masque, fait d’une part pour donner une certaine impression aux autres, et d’autre part pour masquer sa véritable nature.



Ainsi, il existerait un monde interne (ce qu’on ressent, parfois à notre insu -> inconscient) et un monde externe (la réalité autour de nous à laquelle on s’adapte).

La Persona est l’image, le paraître qu’on donne de nous au monde. C’est un masque qui protège la personne que l’on est vraiment de l’extérieur. Nous avons généralement plusieurs masques, selon l’occasion et le contexte dans lequel on doit paraître. Cependant le plus important ne serait pas de les enlever pour être soi même, mais d’en avoir conscience et ne pas s’identifier à la fausse personne que nous “créons”.

A l’intérieur, c’est lâme, et l’Ombre (ou « Shadow ») qui équivaudrait au concept inconscient de Freud, ce qu’on ne connaît pas de nous même et qui “s’ignore elle même”. De là vient les défauts humains et les pulsions dont on ne reconnaît pas l’existence.

Donc logiquement deux des prochains chapitres seront intitulés Shadow et Ego selon les suppositions et les liens que les ARMYs ont pu établir en étudiant ces concepts.

L’Anima (et Animus chez la femme) sont des représentations qui ont tendance à se personnifier, notamment dans les rêves, en tant qu’une idéalisation de la femme (ou de l’homme).

Ce sont, en effet, les personnifications de l’inconscient qui rassemblent les pulsions et projections de certains comportements nous poussant à aller plus loin intellectuellement ou dans nos expériences de vie.

Quand elles restent inconscientes elle induisent une vue de la réalité déformée. Cependant elles nous permettent aussi de nous connecter à notre inconscient, en apportant une vision plus élargie de nous même, pleine de signification et de vitalité.

L’Anima et l’Animus rend également, avec son interprétation contemporaine, une vision des genres plus étendue à la place de la dichotomie traditionnelle de ceux-ci (féminin et masculin se confondent davantage).

Ego est le terme anglophone du “Moi” de la seconde topique Freudienne, ce qui englobe le conscient et le préconscient Freudien. Le moi est la partie connue du psyché, consciente et réfléchie de l’être.

« Speak Yourself » encourage les gens à s’exprimer, à trouver leur voie, et au vu du concept de l’âme, à trouver ce qu’ils sont vraiment, à en parler et à le montrer. Cette ère s’inscrit donc dans la continuité de « Love Yourself« , qui prônait quant à elle l’acceptation de soi. RM a introduit cette notion lors de son discours aux Nations Unies en tant qu’ambassadeur de la campagne End Violence de l’UNICEF et si l’on fait bien attention, il distingue méticuleusement ses différentes dans son discours (le jeune homme sud-coréen et la « star »).

De même, nous avons une petite théorie lorsque nous associons le nom “Speak Yourself” et les concepts de Jung :

S→ Shadow

P→ Persona

E→ Ego

A→ Anima

K→ Kore

Kore est un homonyme intéressant : il désigne à la fois la baleine (présente dans le clip de Idol) et un concept de Jung. Nous avons légèrement détaillé sur Twitter n’hésitez pas à aller voir.

Des indices sur l’ère à venir : l’utilisation des concepts jungiens par BTS

Des références semées un peu partout :

BTS ont pour habitude de semer des indices au fil de leurs performances, clips et chansons. Nous pouvons pour « Map Of The Soul » identifier a posteriori de nombreux éléments révélateurs de cet ère, parfois exposés des mois (des années?) avant la parution de l’album.

Par exemple, Jin a porté ce t-shirt lors d’un concert, longtemps avant la révélation de « Map Of The Soul : Persona ».

Ainsi, certaines mise en scènes et paroles prennent du sens lorsque nous les abordons en connaissance des concepts de Jung et de la ligne désormais suivie par BTS.

Le trailer de Love Yourself : Answer associe en effet des références aux deux ères. Si les paroles s’attardent sur l’amour de soi, on constate qu’elles renvoient aussi à Map Of The Soul. Jin fait référence à l’âme, au masque et surtout au véritable soi qu’il cache derrière.

Dans le MV de « Fake Love« , on remarque une silhouette masquée avec une cape.

C’est une manière régulièrement utilisée par le groupe pour représenter la Persona et l’Ombre (Shadow), via la cape, même si elle n’était pas évoquée à l’époque.

De la même façon, dans « Singularity » Taehyung (V) s’entoure de masques, pouvant représenter les différents paraîtres qu’ils peut exposer à l’extérieur.

Enfin, nous pouvons mettre en relation ces deux MVs : sur le plan qu’on reprend ici, on voit des portes manteaux. Or, dans « Singularity« , la chorégraphie que réalise Taehyung tourne autour d’un jeu avec des portes manteaux.

Tout d’abord, au MAMA se déroulant à Hong Kong nous retrouvons entre deux de leurs prestations des vidéos “VCR” pour leurs concepts. Notamment ici, nous pouvons apercevoir l’intitulé du nouvel album sans que personne ne s’en rende vraiment compte.

Ensuite, passons aux Melon Music Awards avec notamment leur prestation pour leur chanson “Fake Love” :

Vidéo de leur performance aux Melon Music Awards et introduction traitée de manière quasi-cinématographique, elle met en scène ces concepts.

Dès le début de la vidéo vous verrez « Who are you? » = « Qui es-tu ? » ->  philosophie du conscient/inconscient -> savoir qui on est ->  interroge plus largement l’identité.

Après l’acceptation de soi c’est donc l’expression de soi dont il est question, d’où le SpeakYourself et le « who are you ». Les capes, puis les masques, les ombres et les jeux de lumière réfèrent d’autant plus à ce que nous vous avons expliqué plus haut.

Prêtez attention au miroir : il ressemble au miroir du Rised dans Harry Potter, celui qui ne reflète pas la personne qui est devant mais ce que son coeur souhaite le plus. Ici nous remarquons une inscription comme à revers : qui signifie «I show not only your true side but also your fake side » (Je ne montre pas seulement ta vraie facette mais également la fausse).

Nous voyons que Jungkook s’y regarde avec la cape (shadow) et le masque (persona), et son reflet dans le miroir (ego): nous avons donc ici les 3 prochains album en un seul plan. Ensuite, Jungkook rejoint les 6 autres membres eux aussi masqués.

Puis vient le moment sur scène : ils dansent chacun leur tour dans des structures qui s’éclairent tour à tour. Les membres se retrouvent attachés avec un ruban ce qui peut être interprété comme toutes les choses qui empêche l’identité de s’exprimer, les choses dont on est prisonnier, l’image qu’on souhaite leur prêter tels des poupées face au public,…

Là encore évidemment le jeu avec l’ombre, avec les danses en miroir l’un en face de l’autre, les silhouettes.

A 3 minutes 20, quand tout se rallume nous pouvons voir apparaître les masques, au dessus de chacun d’eux et surtout le nom de l’album écrit par les structures dans lesquels les membres dansaient sur la scène.

En effet, si on regarde chacun des blocs, on peut lire le mot “PERSONA” formé grâce à la position de leurs corps.

Dès la fin de la chanson on pourrait replonger dans l’univers de The Map of the Soul : Persona, avec les capes, la fumée qui dissimule, les ombres sur le sol…

Publicités

Publicités